Dossier – Part. 2/2 | Et si la formation réinventait le travail de demain ?

Dossier formation Transat 6
Dounia Issaa 2 min de lecture

Retrouvez sur notre blog la première partie de ce dossier consacré à la formation.

Quand l’apprentissage devient ludique et expérientiel

Devant la pénurie de talents et la prise de conscience collective sur l’intérêt de se former en continu, de nouvelles méthodes de formation issues du digital font leur apparition. Mooc, micro-learning (formation express souvent dispensée sur le téléphone portable), Spoc (cours en ligne réservé à une cible restreinte), blended-learning (apprentissage qui mixe le présentiel et l’e-learning) etc.

Les modes de formation évoluent et passent d’une salle de classe à des formations à distance, sous forme de modules intégrant du texte, de l’image, des quiz, de la gamification… allant même jusqu’à une validation des acquis. Plus besoin d’être inscrit dans une école, ces plateformes digitales délivrent des certifications à la fin de la formation.

D’autres supports comme la vidéo deviennent des accélérateurs de l’apprentissage en ligne avec des formats courts, basés sur la pratique et accessibles au plus grand nombre depuis un smartphone. Youtube, TEDx ou Google sont de bons exemples et de nombreuses entreprises surfent sur cette tendance au sein de laquelle les apprenants deviennent acteurs de leurs parcours et formateurs tout au long de leur carrière ! Engie a récemment mis en place une plateforme collaborative qui pousse à aller au-delà de la simple acquisition de compétences pour partager avec les 150 000 collaborateurs du groupe ses expertises, ses passions et ainsi co-créer ou aider un service dans une mission spécifique.

Au-delà des avantages financiers et logistiques de ces nouvelles formes d’apprentissage à distance, ces modes de formation permettent aussi, en s’associant aux nouvelles technologies – et notamment à la data et à l’Intelligence Artificielle – de construire un parcours de gestion des talents sur-mesure et de recommander aux collaborateurs de nouvelles compétences à acquérir sur la base d’algorithmes conjuguant besoins de
l’entreprise et aspérités personnelles. On parle alors d’Adaptive learning, un parcours d’apprentissage personnalisé, travaillé et sécurisé. Chez BNP Paribas, une plateforme d’apprentissage a été développée en interne, recensant plus de 50 programmes de formation personnalisés, allant de la simple vidéo courte avec un objectif pédagogique au e-learning plus complet.

Mais ce n’est pas tout ! Outre leur aspect pratique, ces nouveaux processus d’apprentissage intègrent une dimension ludique et expérientielle. Assistants vocaux, réalité augmentée, réalité virtuelle et réalité mixte se démocratisent dans l’univers de la formation et de l’éducation.

ClassVR et Lifelige offrent par exemple la possibilité aux élèves de se plonger dans des phénomènes historiques et scientifiques anciens et d’expérimenter concrètement ces matières. De son côté, le géant américain Walmart a décidé d’équiper ses employés de casques Oculus Go pour les former sur 3 thématiques : les nouvelles technologies, les compétences sociales (empathie, service client) et la conformité.

« Lorsque vous visionnez un module à travers le casque, votre cerveau a l’impression que vous vivez vraiment la situation. Nous avons également constaté que l’apprentissage en réalité virtuelle renforce la confiance et la rétention d’information, et améliore les résultats d’examen de 10 à 15 % ! »

Andy Trainor, directeur des Walmart US Academies

Même chose du côté de chez Boeing ou Renault qui utilisent la gamification et la réalité virtuelle pour accélérer la formation, optimiser les process de maintenance et expérimenter de nouvelles approches.

En raison de leur capacité d’attention et d’émotion, ces nouvelles technologies d’apprentissage immersif sont une aide précieuse pour la formation et permettent d’embarquer l’apprenant, en atteignant plus facilement l’objectif visé et ce, sans jamais perdre le plaisir d’apprendre.

Bienvenue dans l’ère de l’apprentissage continu

Qu’il s’agisse de faire monter en compétence ses collaborateurs ou d’envisager une reconversion, la formation est devenue un enjeu économique, sociétal et culturel. Il s’agit alors de remettre l’individu au coeur d’un nouveau modèle d’organisation plus ouvert, plus adaptable et plus participatif. Des métiers évoluent, d’autres disparaissent et certains seront créés pour répondre à de nouveaux besoins… voici l’avenir de notre marché du travail qui doit valoriser, en permanence, l’acquisition de compétences spécifiques, la formation en continu, et le bien-être, toujours dans une logique collaborative. Car notre cerveau aura toujours besoin d’échanger, de partager et de confronter ses idées avec celles des autres pour réellement renforcer l’apprentissage dans la durée.

>> Ce dossier est issu du dernier numéro de notre magazine Transat. Téléchargez le gratuitement dans son intégralité !

Bannière Transat 6

L'auteur - Dounia Issaa

Dounia est Responsable Communication chez Loyalty Company.

"Mon ambition ? Produire des contenus utiles qui fassent sens et alimentent vos réflexions. Ce qui me motive ? Vous inspirer, vous interpeller, vous faire réagir !"

Twitter | LinkedIn

Dossier formation Transat 6
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus