[Interview] Groupe Seb, un siècle d’innovations

Muse Motivation

Avec plus de 160 ans d’histoire, marqués par des concepts inédits et des trouvailles astucieuses, le Groupe SEB fait partie de ces rares entreprises qui ont su se réinventer pour rester pérenne. Entre audace, créativité et innovation, le numéro 1 mondial du petit électroménager a réussi à s’immiscer dans notre quotidien pour devenir un acteur clef de notre culture. Rencontre avec Vincent Campanella, Responsable Comptes clés BtoB Groupe SEB.

Photo V. Campanella 2

Des friteuses aux autocuiseurs, en passant par les centrales vapeurs, les produits du Groupe SEB sont implantés dans toutes les maisons. Comment expliquez-vous ce succès ?

Vincent Campanella : Déjà, par son histoire ! L’histoire du Groupe démarre il y a 150 ans à Selongey, en Bourgogne, grâce à Antoine Lescure. Elle est jalonnée d’étapes marquantes comme l’achat, en 1904, de la première presse à emboutir Schuler lors de l’exposition universelle de Paris ou en 1953, le lancement de la Super Cocotte qui aura le succès qu’on lui connait tous. Son histoire s’est aussi façonnée au travers de nombreux rachats comme celui de Tefal en 1968, de Moulinex et de Krups au début des années 2000 et plus récemment en 2016, des marques WMF et EMSA. Toutes ces acquisitions ont marqué un tournant dans le développement du Groupe. Aujourd’hui, le Groupe SEB c’est 6 produits vendus chaque seconde !

L’innovation est au coeur de votre stratégie. Quelles sont vos sources d’inspiration ?

V.C. Elles sont très nombreuses ! On s’inspire tout d’abord des consommateurs qui sont le point de départ de toutes nos nouvelles idées, avec comme objectif principal de faciliter et embellir leur vie quotidienne et contribuer à leur mieux vivre partout dans le monde. Pour cela, on étudie leur comportement et on les implique massivement dans le processus de création ! On s’inspire également des autres secteurs d’activités : l’automobile, le design, les produits high-tech… Enfin, on investit fortement en R&D. On a par exemple mis en place le SEB Lab, qui permet de faire travailler de concert des équipes R&D, marketing, commerciales etc. sur des projets de création de nouveaux produits. Sans oublier les salariés qui sont régulièrement mis à contribution pour tester les produits et donner leur avis.

 » On cherche à être à l’écoute de nos consommateurs  »

Et comment faites-vous pour insuffler cette culture de l’innovation en interne ?

V.C. Clairement, en impliquant tous les collaborateurs et pas seulement les personnes de la R&D ! Les salariés peuvent assister aux présentations des chefs de produits, participer aux séances proposées par le SEB Lab, donner leur avis sur les produits ou faire partie des testeurs produits en avant-première. Il y a également les challenges Innovation régulièrement organisés, où tous les collaborateurs peuvent proposer leurs idées de nouveaux produits ! Au sein du Groupe SEB, on a bien compris que les collaborateurs sont les premiers ambassadeurs des marques et qu’il faut les embarquer dans cette culture de l’innovation !

Cookeo 1

Quel est votre secret pour concilier votre histoire et vos valeurs avec le monde disruptif du digital ?

V.C. La transformation digitale a débuté il y a environ dix ans au sein du Groupe SEB. Elle s’est accélérée il y a 5 ans avec l’embauche de nouveaux talents et la création d’un
service digital. La digitalisation a affecté évidemment le marketing, mais également le service consommateurs, afin d’être à leur l’écoute et de répondre, en temps réel, à leurs besoins. Il a d’ailleurs déjà été élu 2 fois meilleur service consommateur de l’année. Tous ces chantiers ont permis de coller au plus près des besoins clients mais aussi, aux besoins des distributeurs en recherche permanente de contenus.

Pendant longtemps à la recherche de praticité et de rapidité, les consommateurs cherchent aujourd’hui à mieux manger. De quelle façon le Groupe SEB s’adapte et accompagne l’évolution de ces modes de vie ?

V.C. On cherche à être à l’écoute de nos consommateurs et à répondre le plus simplement possible à leurs besoins grâce à des produits qui vont faciliter leur quotidien et qu’ils vont prendre en main rapidement et avec aisance. En parallèle, on fait évoluer nos produits en matière de technologie et de digital. C’est le cas avec le produit Cookeo par exemple, qui bénéficie d’une application mobile dédiée offrant + de 1500 recettes et permettant de communiquer avec la « communauté Cookeo ».

Racontez-nous comment se déroule la collaboration avec les revendeurs ?

V.C. Toutes les équipes, que ce soit, l’équipe commerciale au siège ou les commerciaux terrain, se réorganisent en permanence autour de la distribution qui évolue régulièrement. En changeant notre organisation interne, on essaie d’établir une vraie relation de proximité et d’être réactif avec nos distributeurs. Dernièrement, on a lancé pour l’activité BtoB une plateforme de partage de contenus Sharepoint afin que chaque revendeur puisse piocher à l’intérieur le contenu dont il a besoin.

Quels freins rencontrez-vous dans la commercialisation de vos produits à l’international ?
V.C. Un des objectifs du groupe et de pouvoir répondre aux besoins des consommateurs à travers le monde. Du coup, cela passe souvent par des rachats de marques locales avec une notoriété déjà bien établie pour justement, éviter de devoir pénétrer des marchés très concurrentiels. Ces dernières années, le Groupe SEB a fait beaucoup de rachats comme en Chine avec la marque Supor. 2017 a été l’année du 10ème anniversaire de ce rachat et cette décennie a été particulièrement marquante. Supor représente aujourd’hui près de 1,9 Md€.

enfants_cuisine_SEB

Quels freins rencontrez-vous dans la commercialisation de vos produits à l’international ?

V.C. Un des objectifs du groupe et de pouvoir répondre aux besoins des consommateurs à travers le monde. Du coup, cela passe souvent par des rachats de marques locales avec une notoriété déjà bien établie pour justement, éviter de devoir pénétrer des marchés très concurrentiels. Ces dernières années, le Groupe SEB a fait beaucoup de rachats comme en Chine avec la marque Supor. 2017 a été l’année du 10ème anniversaire de ce rachat et cette décennie a été particulièrement marquante. Supor représente aujourd’hui près de 1,9 Md€.

Comment envisagez-vous l’avenir du Groupe SEB et quels sont vos projets futurs ?

V.C. Avec le rachat de nouvelles marques, nous allons chercher à rentrer sur de nouveaux marchés où nous ne sommes pas encore implantés. Typiquement, avec le rachat de la marque allemande Emsa, nous aimerions rentrer chez les distributeurs spécialisés dans le jardinage, la décoration… avec notre grande diversité de produits, les possibilités sont nombreuses. Et puis, dernièrement côté produit, nous venons de sortir le Cake Factory pour conquérir le marché de la pâtisserie. Il permet de réussir tous ses gâteaux à coup sûr et en toute simplicité !

Avant de nous quitter, dites-nous quel est votre produit préféré du Groupe SEB ?

V.C. J’en ai beaucoup mais si je devais n’en citer qu’un je dirais la machine à café connectée Evidence de Krups avec son broyeur intégré. Elle allie technologie, design et le café est vraiment excellent… un vrai coup de coeur !

 

>> Vous souhaitez être interviewé(e) par notre agence ? Contactez-nous !

>> Et retrouvez l’intégralité de cette interview sur notre magazine Transat.

Banniere_Transat_5

 

 

L'auteur - Muse Motivation

Muse est l'agence des acteurs de la vente du groupe Loyalty Company.
Du conseil à la récompense, nous vous accompagnons sur toutes vos opérations de développement des ventes (stimulation, animation de réseaux, promotions des ventes, parrainage, jeux concours et reward), en cherchant à engager tous vos acteurs pour en faire de véritables relais de croissance.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus